IBIS. Base de datos del patrimonio bibliográfico de Patrimonio Nacional
Vista normal Vista MARC Vista ISBD

Labouïse-Rochefort, Auguste de

Cantate . Francés .
Oeuvres diverses / d' Auguste de Labouïsse
Publicación: s. XIXDescripción: [1] h.+68 p.+[1] h. : papel ; 220x145 mmContenido:1.- p. [1]-42: Traduction des Cantates de Métastase. p. 5-8: Le triomphe de la Gloire. p. 5, vv. 1-2: Dans l'oisive Scyros délicieuse séjour / Achille languissoit esclave de l'amour. p. 9-11: L'excuse. A Eléonore. p. 9, vv. 1-2: Pardonnez moi: non, je ne comprends rien, / Eléonore à la vive colere. p. 11: Le reproche. p. 11, vv. 1-2: Tu le pretend [sic] jalouse, trèsse; / mais dans ton coeur si je sais voir. p. 12-13: Le conseil. p. 12, vv. 1-2: Ecoute cher tyrcis, crois en mon amitié: / je tremble sur ton sort et tu me fais pitié. p. 14-16: L'orage. p. 14, vv. 1-2: O ma nice suspends ton trouble et ta colerè, / je ne viens point ici te parler de mes jeux. p. 17-19: A Eléonore. La jalousie. p. 17, vv. 1-2: Eléonore, ó mon avice! / a tes pieds j'abjure mes torts. p. 20-21: L'obstacle. p. 20, vv. 1-2: Ruisselet, orgueilleux du progrès de tes ondes, / arrête; a l'autre bord déjà cloris m'attend. p. 22-24: La pêche. p. 22, vv. 1-2: La nuit des cieux noircit l'azur: / viens nice, viens ma bien aimée. p. 25-27: Le printemps. p. 25, vv. 1-2: Les bois s'ouvrent déjà d'un feuillage legér. / Et l'herbe reverdit la plaine. p. 28-30: Le songe. p. 28, vv. 1-2: Toi tout j'adore les attraits, / viens consoler mon coeur alors que je sommeille. p. 31-32: Le nom. p. 31, vv. 1-2: O d'apollon généreux favori / laurier, ma main de l'objet qui m'enflamme. p. 33-34: Le retour. p. 33, vv. 1-2: Qu'il me semble nouveau cet air d'indiference / quoi! ton amant yrene est enfuis de retour. p. 35-36: Le premier amour. p. 35, vv.1-2: C'est trop vrai; rien n'eteint cette flamme amoureuse / qui la première fois devore notre coeur. p. 37-39: L'amour timide. p. 37, vv. 1-2: D'où te vient ô mon coeur ce délire insensé, / et quel trouble nouveau l'agite?. p. 40-42: Le nid des amours. p. 40, vv. 1-2: S'il te suffit yrene qu'on t'admire, / je te pourrai contenter aisement. p. 42: Fin de Métastase. 2.- p. 43-68. Poesies diverses. p. 47-52: Élégie. p. 47, vv. 1-2: Les voiles de la nuit couvroient encor [sic] le monde / le sommeil enchainait l'air et la terre et l'onde. p. 53-55: Epitre en réponse à celle que m'a adressé M. J. C. Graucher à l'occasion de mon 3eme congé définitif, Saverdun 24 janvier 1799. p. 53, vv. 1-2: Je la reçois en ce moment / cette aimable et facile epitre. p. 56: Epitre a Mr. de xxx qui avoua avoir écrit des vers anonimes que je reçus sur la naissance de mon fils. p. 56, vv. 1-2: Oui j'avais deviné l'auteur / qui célébra la fils d'Auguste. p. 57-58: A son altesse imperiale le Prince Joseph. 15 janvier 1805. p. 57, vv. 1-2: Je ne sais point flatter les rois / ma muse est vierge encor [sic] d'un semblable lengage [sic]. p. 59: Dialogue sur la pompe funebre de Laure de Sade. p. 59, vv. 1-2: Pour qui cette pompe funebre? / c'est pour une beauté célèbre. p. 59: A Mme de B. qui devoit passer un partie de la matinée à choisir des guirlandes de roses artificielles. p. 59, vv. 1-2: Pourquoi tous ces projets? qui voulez vous séduire? / Vous pour nous captiver avoir recours à l'art. p. 60: Impromptu sur une belle action de l'Imperatrice Josephine dont on venoit de raconter l'histoire. p. 60, vv. 1-2: En vain l'amour enchainé sur ses traces / subjugue tout à ses attraits. p. 60-61: Chanson du matin: imitation de Gessner. p. 60, vv. 1-2: Je te salue ô diligente Aurore; / Je te salue, ô jour naissant!. p. 61: Vole d'un ami de la patrie sur le consulat de Napoléon Bonaparte. p. 61, vv. 1-2: L'anarchie écrasée abhorre sa présence; / il desarma bellonne [sic)]et fisco l'union. p. 61: Pensée traduite d'un philosopho ancien. p. 62-63: A Mr. xxx. p. 62, vv. 1-2: De Mars et de bellonne arborant la baniere, / quoi! Tu veux que ma lyre amante des combats. p. 64-66: Fragment... Au satirique Toulousain. p. 64, vv. 1-2: Soyons vrais sans murmure et justes sans effort: / ne te souvient-il plus de la tendre beaufort?. p. 67: Vers à M. Evariste Parny. p. 67, vv. 1-2: Je maudirais tibulle autant que vous parny, / si il eut chanté le nom de l'objet que j'adore. p. 67: Reponse. p. 67, vv. 1-2: Salut au poëte amoureux / qui chante une autre Eléonore!
Lengua:Francés. Letra itálica
Íncipit:p. 5, vv. 1-2: Dans l'oisive Scyros délicieuse séjour
p. 9, vv. 1-2: Pardonnez moi: non, je ne comprends rien
p. 11, vv. 1-2: Tu le pretends jalouse, trèsse
p. 12, vv. 1-2: Ecoute cher tyrcis, crois en mon amitie
p. 14, vv. 1-2: O ma nice suspends ton trouble et ta colère
p. 17, vv. 1-2: Eléonore, ô mon avice
p. 20, vv. 1-2: Ruisselet, orgueilleux du progrès de tes ondes
p. 22, vv. 1-2: La nuit des cieux noircit l'azur
p. 25, vv. 1-2: Les bois s'ouvrent déjà d'un feuillage léger
p. 28, vv. 1-2: Toi tout j'adore les attraits
p. 31, vv. 1-2: O d'appollon génèreux favori
p. 33, vv. 1-2: Qu'il me semble nouveau cet air d'indiference
p. 35, vv. 1-2: C'est trop vrai; rien n'eteint cette flamme amoureuse
p. 37, vv. 1-2: D'où te vient ô mon coeur ce délire insensé
p. 40, vv. 1-2: S'il te suffit Yrene qu'on t'admire
p. 47, vv. 1-2: Les voiles de la nuit couvroient encore le monde
p. 53, vv. 1-2: Je la reçois en ce moment
p. 56, vv. 1-2: Oui j'avais deviné l'auteur
p. 57, vv. 1-2: Je ne sais point flatter les rois
p. 59, vv. 1-2: Pour qui cette pompe funèbre
p. 59, vv. 1-2: Pourquoi tous ces projets? Qui voulez vous séduire
p. 60, vv. 1-2: En vain l'amour enchainé sur ses traces
p. 60, vv. 1-2: Je te salue ô diligente Aurore
p. 61, vv. 1-2: L'anarchie écrasée abhorre sa présence
p. 62, vv. 1-2: De Mars et de bellonne arborant la banière
p. 64, vv. 1-2: Soyons vrais sans murmure et justes sans effort
p. 67, vv. 1-2: Je maudirais tibulle autant que vous parny
p. 67, vv. 1-2: Salut au poëte amoureux
Descripción Física:Paginación propia irregular, sin paginar: p. 1-5, 43-47. En bl. h. [1]v, p. [2-4, 44-46], h. [1] final
Ilustración:En h. de guarda: pegada calcografía con retrato del autor. Al Pie: Dess. et gr. p[ar] Chretien inv. du Physionotrace, rue St. Honoré en face l'oratoire n︠ 43 à Paris
Onomástico/entidades
Tipo de item Localización Colección Signatura Ejemplar Estado Notas Vencimiento Código de barras Posesor
Digital Digital PR Real Biblioteca
Sin información DIG/II/985_A 1 Disponible Reproducción digital 1001729
Manuscritos Manuscritos PR Real Biblioteca
Manuscrito II/985 1 Disponible Enc. s. XIX, rústica en papel rojo; hojas de guarda que no corresponden a la encuadernación. Ex libris real de la época de Fernando VII, con olim: XIV-A-2. Olim: 2-H-5 1001728

1.- p. [1]-42: Traduction des Cantates de Métastase. p. 5-8: Le triomphe de la Gloire. p. 5, vv. 1-2: Dans l'oisive Scyros délicieuse séjour / Achille languissoit esclave de l'amour. p. 9-11: L'excuse. A Eléonore. p. 9, vv. 1-2: Pardonnez moi: non, je ne comprends rien, / Eléonore à la vive colere. p. 11: Le reproche. p. 11, vv. 1-2: Tu le pretend [sic] jalouse, trèsse; / mais dans ton coeur si je sais voir. p. 12-13: Le conseil. p. 12, vv. 1-2: Ecoute cher tyrcis, crois en mon amitié: / je tremble sur ton sort et tu me fais pitié. p. 14-16: L'orage. p. 14, vv. 1-2: O ma nice suspends ton trouble et ta colerè, / je ne viens point ici te parler de mes jeux. p. 17-19: A Eléonore. La jalousie. p. 17, vv. 1-2: Eléonore, ó mon avice! / a tes pieds j'abjure mes torts. p. 20-21: L'obstacle. p. 20, vv. 1-2: Ruisselet, orgueilleux du progrès de tes ondes, / arrête; a l'autre bord déjà cloris m'attend. p. 22-24: La pêche. p. 22, vv. 1-2: La nuit des cieux noircit l'azur: / viens nice, viens ma bien aimée. p. 25-27: Le printemps. p. 25, vv. 1-2: Les bois s'ouvrent déjà d'un feuillage legér. / Et l'herbe reverdit la plaine. p. 28-30: Le songe. p. 28, vv. 1-2: Toi tout j'adore les attraits, / viens consoler mon coeur alors que je sommeille. p. 31-32: Le nom. p. 31, vv. 1-2: O d'apollon généreux favori / laurier, ma main de l'objet qui m'enflamme. p. 33-34: Le retour. p. 33, vv. 1-2: Qu'il me semble nouveau cet air d'indiference / quoi! ton amant yrene est enfuis de retour. p. 35-36: Le premier amour. p. 35, vv.1-2: C'est trop vrai; rien n'eteint cette flamme amoureuse / qui la première fois devore notre coeur. p. 37-39: L'amour timide. p. 37, vv. 1-2: D'où te vient ô mon coeur ce délire insensé, / et quel trouble nouveau l'agite?. p. 40-42: Le nid des amours. p. 40, vv. 1-2: S'il te suffit yrene qu'on t'admire, / je te pourrai contenter aisement. p. 42: Fin de Métastase. 2.- p. 43-68. Poesies diverses. p. 47-52: Élégie. p. 47, vv. 1-2: Les voiles de la nuit couvroient encor [sic] le monde / le sommeil enchainait l'air et la terre et l'onde. p. 53-55: Epitre en réponse à celle que m'a adressé M. J. C. Graucher à l'occasion de mon 3eme congé définitif, Saverdun 24 janvier 1799. p. 53, vv. 1-2: Je la reçois en ce moment / cette aimable et facile epitre. p. 56: Epitre a Mr. de xxx qui avoua avoir écrit des vers anonimes que je reçus sur la naissance de mon fils. p. 56, vv. 1-2: Oui j'avais deviné l'auteur / qui célébra la fils d'Auguste. p. 57-58: A son altesse imperiale le Prince Joseph. 15 janvier 1805. p. 57, vv. 1-2: Je ne sais point flatter les rois / ma muse est vierge encor [sic] d'un semblable lengage [sic]. p. 59: Dialogue sur la pompe funebre de Laure de Sade. p. 59, vv. 1-2: Pour qui cette pompe funebre? / c'est pour une beauté célèbre. p. 59: A Mme de B. qui devoit passer un partie de la matinée à choisir des guirlandes de roses artificielles. p. 59, vv. 1-2: Pourquoi tous ces projets? qui voulez vous séduire? / Vous pour nous captiver avoir recours à l'art. p. 60: Impromptu sur une belle action de l'Imperatrice Josephine dont on venoit de raconter l'histoire. p. 60, vv. 1-2: En vain l'amour enchainé sur ses traces / subjugue tout à ses attraits. p. 60-61: Chanson du matin: imitation de Gessner. p. 60, vv. 1-2: Je te salue ô diligente Aurore; / Je te salue, ô jour naissant!. p. 61: Vole d'un ami de la patrie sur le consulat de Napoléon Bonaparte. p. 61, vv. 1-2: L'anarchie écrasée abhorre sa présence; / il desarma bellonne [sic)]et fisco l'union. p. 61: Pensée traduite d'un philosopho ancien. p. 62-63: A Mr. xxx. p. 62, vv. 1-2: De Mars et de bellonne arborant la baniere, / quoi! Tu veux que ma lyre amante des combats. p. 64-66: Fragment... Au satirique Toulousain. p. 64, vv. 1-2: Soyons vrais sans murmure et justes sans effort: / ne te souvient-il plus de la tendre beaufort?. p. 67: Vers à M. Evariste Parny. p. 67, vv. 1-2: Je maudirais tibulle autant que vous parny, / si il eut chanté le nom de l'objet que j'adore. p. 67: Reponse. p. 67, vv. 1-2: Salut au poëte amoureux / qui chante une autre Eléonore!

Francés. Letra itálica

p. 5, vv. 1-2: Dans l'oisive Scyros délicieuse séjour 23283

p. 9, vv. 1-2: Pardonnez moi: non, je ne comprends rien 23284

p. 11, vv. 1-2: Tu le pretends jalouse, trèsse 23285

p. 12, vv. 1-2: Ecoute cher tyrcis, crois en mon amitie 23286

p. 14, vv. 1-2: O ma nice suspends ton trouble et ta colère 23287

p. 17, vv. 1-2: Eléonore, ô mon avice 23288

p. 20, vv. 1-2: Ruisselet, orgueilleux du progrès de tes ondes 23289

p. 22, vv. 1-2: La nuit des cieux noircit l'azur 23290

p. 25, vv. 1-2: Les bois s'ouvrent déjà d'un feuillage léger 23291

p. 28, vv. 1-2: Toi tout j'adore les attraits 23292

p. 31, vv. 1-2: O d'appollon génèreux favori 23293

p. 33, vv. 1-2: Qu'il me semble nouveau cet air d'indiference 23294

p. 35, vv. 1-2: C'est trop vrai; rien n'eteint cette flamme amoureuse 23295

p. 37, vv. 1-2: D'où te vient ô mon coeur ce délire insensé 23296

p. 40, vv. 1-2: S'il te suffit Yrene qu'on t'admire 23297

p. 47, vv. 1-2: Les voiles de la nuit couvroient encore le monde 23298

p. 53, vv. 1-2: Je la reçois en ce moment 23299

p. 56, vv. 1-2: Oui j'avais deviné l'auteur 23300

p. 57, vv. 1-2: Je ne sais point flatter les rois 23301

p. 59, vv. 1-2: Pour qui cette pompe funèbre 23302

p. 59, vv. 1-2: Pourquoi tous ces projets? Qui voulez vous séduire 23303

p. 60, vv. 1-2: En vain l'amour enchainé sur ses traces 23304

p. 60, vv. 1-2: Je te salue ô diligente Aurore 23305

p. 61, vv. 1-2: L'anarchie écrasée abhorre sa présence 23306

p. 62, vv. 1-2: De Mars et de bellonne arborant la banière 23307

p. 64, vv. 1-2: Soyons vrais sans murmure et justes sans effort 23308

p. 67, vv. 1-2: Je maudirais tibulle autant que vous parny 23309

p. 67, vv. 1-2: Salut au poëte amoureux 23310

Paginación propia irregular, sin paginar: p. 1-5, 43-47. En bl. h. [1]v, p. [2-4, 44-46], h. [1] final

En h. de guarda: pegada calcografía con retrato del autor. Al Pie: Dess. et gr. p[ar] Chretien inv. du Physionotrace, rue St. Honoré en face l'oratoire n︠ 43 à Paris

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.